Je ne sais pas vous, mais si je ne devais citer qu’une seule destination parmi les plus beaux voyages que j’ai pu faire, je pense que je nommerai Santorin ! Si l’on a tous en tête cette fameuse image de carte postale et de ses toits bleu azur, l’île de Santorin possède toutefois de nombreux secrets que je vous invite à découvrir dans cet article.

SITUATION & HISTOIRE :
Au large de la Mer Egée, se trouve Santorin, l’île la plus grande mais aussi la plus peuplée appartenant à un archipel volcanique comprenant 4 îles au total (îles des Cyclades).
Aujourd’hui très prisée par les touristes, cette île a pourtant subi, au cours du IIème millénaire avant J-C (cette date reste discutée) une éruption volcanique, (appelée aussi éruption minoenne) entrainant la disparition totale de ses habitants. L’intensité de cette éruption fut telle, que ” la chambre magmatique s’étant vidée, le toit du volcan se serait effondré sous le poids des débris laissant ainsi une cavité de plusieurs centaines de mètres de profondeur en dessous niveau de la mer. La catastrophe provoqua un gigantesque tsunami qui traversa la partie orientale de la mer Méditerranée. Ainsi par exemple, au moins trois vagues successives d’une vingtaine de mètres de hauteur entrèrent sur des centaines de mètres à l’intérieur de la Crète.” (sources : Wikipédia)

NOTRE EXPERIENCE :
Une des questions que nous nous sommes posés lorsque l’on a eu l’idée de ce voyage était : Santorin oui, mais à quelle période ?
Si l’on adore voyager, il y a par contre une chose que l’on évite à tout prix :
se retrouver au beau milieu des touristes !
Bien sur, ce n’est pas la meilleure des destinations si l’on souhaite avoir sa tranquillité tout en ayant l’impression d’être seul au monde; toutefois, il existe des périodes plus propices pour visiter l’île.
Par exemple, évitez absolument juillet et aout (entre la chaleur et les touristes, je ne sais pas lequel des deux aura votre peau en premier) 😉

Personnellement, nous sommes partis fin mai et la météo annonçait des températures aux alentours de 20°C.
Mais pour les amateurs de soleil et de longues siestes au soleil, je vous rassure : le ressenti est beaucoup plus important (nous avons même atteint plus de 30°C une journée, ce qui rendait les visites assez intenses.
C’est pour raison que je vous conseille d’éviter d’y aller en été.

Pour la durée du séjour : 5 jours sont amplement suffisants puisque Santorin possède une superficie de 76 km2 et seulement 25km sépare le Sud du Nord, donc vous avez vite fait le tour.

Pour vous déplacer sur l’île, je vous conseille vivement de louer directement sur place une voiture de location.
C’est ce que nous avons fait lorsque l’on a constaté le prix des courses (20€ pour 15 min de taxi).
Le mieux est donc d’avoir sa propre voiture; comptez entre 25 et 45€ par jour en fonction du modèle de voiture que vous choisissez (et de l’agence de location par laquelle vous passez) et vous serez au moins libre de vous déplacer à votre guise, de vous garer le long du route et de visiter des coins inaccessibles en voiture.

OÙ SEJOURNER :
Pour les hôtels, nous avons fait le choix de choisir deux villes différentes : l’avantage de Santorin, c’est que cette île présente un visage totalement différent du Nord au Sud et vous avez l’impression de redécouvrir à chaque fois une nouvelle facette de Santorin.

ABELIS CANAVA LUXURY SUITES :
Les 3 premiers jours, nous avons séjourné au Abelis Canava Luxury Suites situé dans la ville de Vóthon. Une charmante maison d’hôte composé de 4 chambres indépendantes avec piscine privative.

C’est de loin le lieu que nous avons préféré : il y règne un calme absolu, le tout dans une ambiance familiale et typique de la région avec ses chambres troglodytes. Nous avons été accueilli par Luke et Ana, les propriétaires des lieux qui ont été absolument géniaux et qui ont vraiment pris le temps de bien nous conseiller (restaurants, location de voiture, lieux à visiter…).
Le plus de ce lieu : le prix des chambres plus qu’abordables ! (115€ la nuit, ce qui est très interessant puisque vous avez votre propre piscine)

Direction ensuite le sud de l’île à Akrotiri, là où vous pourrez y trouver des plages de sable noir (la région étant volcanique, ne vous attendez pas à y trouver du sable fin 😉 ) Mais cela à son charme et cette découverte vaut vraiment le coup !

CALDERA ELEMENTS :
Nous avons ensuite passé deux nuits dans un magnifique hôtel à flanc de côte, Le Caldera Elements.

Piscine Privative au Caldera Elements

L’avantage de cet endroit réside avant tout sur la vue qu’il offre sur la Mer Egée. Imaginez vous réveiller le matin, ouvrir vos volets et avoir une vue aussi extraordinaire ! La chambre était vraiment extraordinaire avec une douche immense : on peut y rentrer facile à plus de 5 personnes !

Autre point positif de cet hôtel : le petit déjeuner !
Une pure merveille, aussi beau que bon et c’est d’ailleurs dans ici que j’ai pû gouter une de leur spécialité (yaourt à la Grecque et un mélange de noix et de miel : je vous partagerai la recette très bientôt).
Nous avons déboursé environ 250€ la nuit (c’était notre petit kiff du séjour) et c’est vrai qu’il n’y a rien à redire du cadre.

Les moins de ce lieu :
En revanche, si vraiment il fallait énoncer quelques points “négatifs” :
Notre chambre disposait également d’un jacuzzi en plein milieu de la pièce. Je dois avouer que c’est quand même assez incroyable, d’autant plus que cela n’était pas prévu (nous avons été surclassé) mais honnêtement, c’est un petit luxe que l’on “paye” d’une manière : je vous assure que ce n’est pas très agréable de se coucher le soir avec une odeur de chlore et des bruits de tuyauterie. Un luxe que l’on peut éviter finalement.
De plus, si je devais citer un point “négatif” à cet endroit aussi beau soit-il : la proximité des chambres entre elles. Il est dommage que l’hôtel ne propose pas plus d’intimité surtout quand on recherche de la tranquillité puisque l’on a vue sur la piscine du voisin d’â côté.

LES ENDROITS À VISITER :

OÍA, au Nord de l’île :
Oía, tout le monde connait cette ville tant elle représente à elle seule l’âme de Santorin. C’est probablement la ville la plus “instagrammable” de l’île et en effet, c’est une merveille.
Mais Oía, comme toute ville attractive, attire du monde… voire ENORMEMENT de monde.
Surtout en fin de journée, au moment du coucher du soleil ! Si bien qu’il est parfois difficile de circuler et vous pouvez mettre vous retrouver à avancer en file indienne tant les rues sont très étroites.
Mais honnêtement cela vaut vraiment le coup !
Impossible d’aller à Santorin, sans passer par la case “OÍA”.

Les magnifiques couchers de soleil à Oía
Oia, au moment du coucher du soleil : un moment très attendu !
Magnifique vue de la Caldera

FÍRA, la capitale :
Probablement, notre ville préférée tant il y fait bon vivre.
Les touristes sont moins nombreux, vous pouvez y trouver une multitude de restaurants vraiment pas chers et délicieux ainsi que de jolies boutiques.

Pour descendre jusqu’au port de Fira, vous pouvez soit descendre en funiculaire, soit à pied les 588 marches, soit le faire à dos d’âne.
Mais quand on voit à quel point il est difficile de circuler dans les rues avec la chaleur, à quel point il est pénible de répéter constater le même geste de monter et descendre autant de marches, qui plus est, avec quelqu’un sur son dos et ce, plusieurs fois par jour, on se dit qu’il vaut mieux laisser tranquille ces petites bêtes.

Les chevaux de Fíra

AKROTIRI, au sud de Santorin :
L’une des régions les moins peuplées et les moins fréquentées par les touristes. C’est aussi la région la plus sauvage et qui possède encore des traces de l’éruption volcanique qui a décimé l’île il y a plusieurs milliers d’années. D’ailleurs, si vous êtes de passage, vous pouvez visiter le Site archéologique d’Akrotiri où l’on y retrouve des vestiges de l’ancienne population minoenne.
Comme je vous le disais aussi un peu plus haut, vous pourrez aussi aller faire un tour sur les plages de sable noir.

Plage de sable noir à Akrotiri

Visite du volcan :
À seulement à 10 minutes en bateau, vous pourrez aussi vous rendre sur le volcan suivre le sentier vers le sommet où il y a les cratères en activité.
Il est également possible de faire des croisières qui vous amèneront au coeur des sources d’eaux chaudes, les célèbres boues naturelles ou “hot springs” qui se sont formées suite aux éruptions volcaniques.
Dans la petite baie de Agios Nikolaos, la température de l’eau varie entre 30 et 35°C, car elle se mêle constamment avec les courants marins normaux.

En résumé, Santorin est une destination merveilleuse : son climat, la beauté de cette île, les spécialités culinaires toute aussi délicieuses les unes que les autres, les couchers de soleil dans des décors à couper le souffle, l’accueil des habitants…

Bref, je ne peux que vous conseiller cette destination.
Elle reste pour moi l’une des plus jolies îles que j’ai pu visiter et il est fort probable que j’y retourne un jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 3 =